Navigation et service

Deutsche Bundesbank (Lien vers la page d'accueil)

Francfort-sur-le-Main | 01.12.2016

Le rôle des banques centrales au sein du G20

Depuis sa création en 1999, le Groupe des vingt (G20) se consacre aux défis auxquels est confrontée le système monétaire et financier international dans une économie mondiale de plus en plus étroitement imbriquée. Parmi ces défis figurent par exemple le renforcement de l'architecture financière internationale, la résolution de crises financières, la résilience aux crises des secteurs financiers et des stratégies pour une croissance économique durable.

Surmonter les crises

Le G20 a été créé en tant que forum au sein duquel les ministres des Finances et les gouverneurs de banques centrales des principaux pays industrialisés et des pays émergents se rencontrent régulièrement, l'objectif étant d'améliorer le dialogue entre les États membres en ce qui concerne les questions importantes touchant le système monétaire et financier international. Les banques centrales ont expressément été incluses, étant donné qu'elles remplissent un rôle essentiel dans le cadre de la participation des pays au Fonds monétaire international (FMI) ainsi qu'en matière de politique monétaire.

La création du G20, qui a tenu sa première réunion à Berlin, a été une réaction à la crise asiatique et à une série d'autres crises financières et monétaires dans différents pays émergents. Ces crises avaient fait apparaître, dans les pays concernés, des dérives dans différents domaines de politique monétaire, économique et financière. Cela concernait, outre la gestion de flux de capitaux sur le plan international, par exemple aussi des questions ayant trait aux réserves monétaires, aux systèmes de change ou à l'endettement en devises étrangères.

Au cours des années suivantes, le G20 a continué d'accorder une priorité au renforcement de l'architecture financière internationale et aux efforts pour résoudre ou éviter des crises financières. Dans ce contexte, les ministres des Finances et les gouverneurs de banques centrales étaient et sont toujours les références en matière d'informations et de compétences. Jusqu'à ce jour, le G20 a entre autres fourni d'importantes impulsions en vue de la réforme de la régulation du marché financier, par exemple pour une augmentation des fonds propres des banques. Les mesures de réformes diligentées par les sommets du G20 sont progressivement mises en œuvre par les institutions et forums nationaux et internationaux.

Développer encore l'architecture financière

Par ailleurs, le système monétaire et financier international et l'architecture financière internationale constituent un thème majeur du G20. Dans ce contexte, il convient de citer le développement continu et la réforme de ses institutions, le Fonds monétaire international étant au cœur du sujet. Il s'agit de questions essentielles comme la dotation en ressources financières et la gouvernance du FMI ainsi que la conception de ses instruments d'aide financière et les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide. Pour la Bundesbank, ces questions sont d'une grande importance, étant donné que c'est elle qui assume les obligations de financement qui découlent de l'appartenance de l'Allemagne au FMI.

Les banques centrales jouent également un rôle crucial au sein du Conseil de stabilité financière (FSB). Les chefs d'État et de gouvernement du G20 ont créé cet organisme en 2009 face à la crise financière. Le FSB constitue, à l'échelle mondiale, l'instance centrale qui coordonne les mesures en matière de réglementation du système financier. Le FSB est attaché à la Banque des règlements internationaux (BRI). Jusqu'à présent, les présidents de ces deux institutions ont toujours été issus des banques centrales.

La Bundesbank, un membre à part entière

La Bundesbank, en sa qualité de banque centrale de l'Allemagne, est, à côté du gouvernement fédéral, membre à part entière du G20. Le président de la Bundesbank et un autre membre du Directoire, en tant que suppléant, participent aux réunions régulières des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales ou de leurs suppléants. Ces réunions servent à préparer les thèmes d'ordre monétaire et financier à traiter dans le cadre du sommet annuel du G20, auquel participent les chefs d'État et de gouvernement. Le communiqué constitue le résultat le plus tangible d'un sommet du G20 ainsi que des réunions des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales. Il comprend outre une évaluation actuelle de la situation, également des directives pour les travaux ultérieurs du groupe.

Informations supplémentaires