Navigation et service

Deutsche Bundesbank (Lien vers la page d'accueil)

Francfort-sur-le-Main | 21.08.2017

L’économie allemande poursuit sa croissance robuste au printemps

L'économie allemande a de nouveau progressé à une cadence solide au cours du deuxième trimestre. Le récent Rapport mensuel de la Bundesbank indique que le produit intérieur brut a enregistré depuis le début de l’année une croissance nettement plus forte que le potentiel de production. "Le taux d'utilisation des capacités de l'économie allemande dans son ensemble qui était déjà nettement supérieur à la moyenne a encore sensiblement augmenté", peut-on lire dans le Rapport. Selon les premières indications fournies par l’Office fédéral de la statistique, le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté au printemps, après élimination des spécificités saisonnières et correction des jours ouvrables, de 0,6 % par rapport à la période précédente, comparé à 0,7 % au cours des trois premiers mois de l’année.

Comme pour le trimestre d’hiver, la croissance économique robuste enregistrée au deuxième trimestre était principalement due à la reprise dynamique des activités dans l’industrie et le bâtiment. Le Rapport indique ainsi que depuis le début de cette année, la production industrielle a entamé une croissance vigoureuse, ce qui avait également un effet positif sur les prestataires de services aux entreprises, par exemple dans le secteur de la vente en gros. Selon le Rapport, le boum conjoncturel s’est maintenu dans le secteur du bâtiment et la production a encore pu être sensiblement augmentée.

La croissance pourrait dépasser les pronostics

D’après l’appréciation de la Bundesbank, l’économie allemande devrait encore croître avec beaucoup d’élan au cours de ce trimestre. C’est ce qu’indiquent, selon le Rapport, le moral particulièrement bon affiché par les entreprises et les consommateurs ainsi que les carnets de commandes bien remplis de l’industrie. Le rythme fondamental de la croissance conjoncturelle, qui était déjà relativement soutenu l’an dernier en raison de l’évolution économique favorable, s’est encore renforcé récemment grâce à l’amélioration de l’environnement économique extérieur, peut-on lire dans le Rapport mensuel. "Somme toute, la croissance du PIB dans l'année en cours pourrait être même encore un peu plus forte que prévu dans les pronostics de juin", écrivent les économistes de la Bundesbank. Début juin, ceux-ci avaient prévu pour 2017 une hausse du PIB corrigé des jours ouvrables de 1,9 %.

Une situation de l'emploi favorable

Selon les experts, la situation sur le marché du travail continue d’être très propice. Au cours du printemps, le taux d’actifs occupés a nettement augmenté, même si le nombre d’emplois créés n’a pas atteint le niveau particulièrement élevé du semestre d’hiver 2016/2017. Le Rapport indique que les perspectives pour les prochains mois demeurent favorables. En revanche, malgré la bonne santé du marché du travail et la situation conjoncturelle favorable, les salaires n’ont enregistré au printemps 2017 qu’une hausse modeste, ont constaté les experts de la Bundesbank.

Une croissance économique notable dans la zone euro

D'après la Bundesbank, la reprise économique se poursuit également au sein de la zone euro. Tout comme au semestre d’hiver, le premier trimestre de cette année a été marqué par une progression sensible de l’activité économique. "Le bon moral des ménages et des entreprises promet une poursuite de la reprise économique", peut-on lire dans le Rapport mensuel. Selon les indications d’Eurostat, le PIB réel dans la zone euro a augmenté au deuxième trimestre après élimination des facteurs saisonniers de 0,6 % par rapport au trimestre précédent. En glissement annuel, cela correspond à une hausse de 2,2 %.

La demande intérieure est de plus en plus le moteur de la reprise

Dans le récent Rapport mensuel, les experts de la Bundesbank se penchent sur la question de l’importance des impulsions émises par le commerce extérieur et la demande intérieure en faveur de la reprise conjoncturelle dont profite la zone euro depuis déjà quatre ans. À cette fin, les économistes analysent de deux manières différentes les différents moteurs de la croissance économique. Les deux calculs suggèrent qu’au cours des dernières années, l’expansion économique globale dans la zone euro a de plus en plus été portée par la demande intérieure. Les experts sont toutefois parvenus à la conclusion que le renforcement de la croissance enregistré pour le semestre d’hiver 2016/2017 était dû aux exportations, ce qui ressort d’une analyse causale modifiée de la croissance.

Un rythme de croissance stable de l’économie mondiale

Le Rapport mensuel se penche aussi sur l’évolution économique mondiale. Selon le Rapport, l’image d’une conjoncture mondiale solide s’est confirmée. Ainsi, l’activité économique mondiale devrait, d'après la Bundesbank, avoir nettement augmenté au cours du deuxième trimestre 2017. Selon les experts, le ralentissement de la croissance enregistré au début de l’année n’était pas aussi prononcé qu’on ne l’avait prévu dans un premier temps. Pour les mois d’été, la Bundesbank prévoit un rythme de croissance stable de l’économie mondiale.

Téléchargement

Informations supplémentaires