Navigation et service

Deutsche Bundesbank (Lien vers la page d'accueil)

Francfort-sur-le-Main | 06.10.2017

Dombret: Renforcer le potentiel de croissance par des réformes structurelles

Andreas Dombret, membre du directoire de la Bundesbank, a suggéré de profiter de la situation conjoncturelle actuellement favorable de l'économie mondiale pour renforcer le potentiel de croissance et la résilience des économies par le biais de réformes structurelles. En amont de la réunion annuelle du Fonds monétaire international (FMI), il a en même temps mis en garde contre des mesures de politique économique davantage axées sur des intérêts nationaux. Ceci pourrait encore affaiblir les facteurs de croissance à long terme.

La réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale, qui se tiendra mi-octobre à Washington D.C., accueillera les gouverneurs du FMI de l'ensemble des 189 États membres. La Bundesbank assume les droits et les obligations de l'Allemagne au sein du FMI et est représentée au conseil des gouverneurs du FMI par son président, Jens Weidmann, et, en tant que suppléant, par Andreas Dombret, membre du directoire.

Une assise financière confortable

À Washington, les experts du FMI présenteront entre autres un aperçu de la situation de l'économie mondiale. Dans leur récent pronostic de juillet, ils s'étaient basés sur une croissance de 3,5 % pour 2017 et de 3,6 % pour l'année prochaine. M. Dombret s'attend à ce que cette reprise gagne encore en dynamisme. "Toutefois, le changement démographique et une faible croissance de la productivité pèsent sur les perspectives de croissance à plus long terme de nombreux pays", a-t-il averti.

À l'ordre du jour de la réunion figurera également la question des futurs besoins financiers du Fonds. M. Dombret a estimé que l'assise financière du FMI demeurait "confortable". Du point de vue de la Bundesbank, le financement du FMI devrait principalement reposer sur les quotes-parts que les membres mettent à la disposition du Fonds. "C'est la seule manière d'assurer un équilibre approprié entre les obligations de financement et les droits de codécision des membres", a déclaré M. Dombret. En ce qui concerne l'examen des quotes-parts actuellement en cours, M. Dombret a renvoyé à la minorité de blocage des États-Unis. Un signal précoce des États-Unis indiquant s'ils étaient disposés à approuver une augmentation des quotes-parts serait par conséquent essentiel pour pouvoir mener une discussion constructive.

Dernière réunion du G20 sous présidence allemande

Dans le cadre de sa réunion annuelle, le FMI publie le 10 octobre ses perspectives de l'économie mondiale. Deux fois par an, le FMI présente ses perspectives pour l'évolution conjoncturelle de l'économie mondiale. Les risques actuels pour la stabilité financière sont évalués par les experts du FMI dans le Rapport sur la stabilité financière dans le monde qui – tout comme le Moniteur des finances publiques – paraît le 11 octobre.

À Washington se rencontreront en marge de la réunion également les ministres des Finances et les gouverneurs de banque centrale du G20. À l'issue de cette dernière réunion sous présidence allemande se tiendra le vendredi, 13 octobre, une conférence de presse à laquelle participeront le ministre fédéral des Finances, Wolfgang Schäuble, et le président de la Bundesbank, Jens Weidmann. À compter du 1er décembre 2017, l'Argentine assumera la présidence du groupe des vingt pays industriels et émergents les plus importants.

Informations supplémentaires