Navigation et service

Deutsche Bundesbank (Lien vers la page d'accueil)

Francfort-sur-le-Main | 21.11.2017

L'économie allemande poursuit sa forte progression

Dans leur récent Rapport mensuel, les experts de la Bundesbank ne perçoivent pas une fin de la reprise vigoureuse de l'économie allemande. Après que le produit intérieur brut (PIB) réel a nettement progressé également au cours du troisième trimestre 2017 – selon les indications de l'Office fédéral de la statistique de 0,8 % par rapport au trimestre précédent – les experts prévoient en raison des indicateurs durablement positifs que l'Allemagne poursuivra aussi au trimestre d'automne sa forte progression économique. C'est ce qu'indiqueraient tant le climat dans l'économie marchande, qui se trouve à un niveau record, que l'excellente situation des commandes industrielles et l'optimisme persistant des consommateurs. "Le bon moral des acteurs de l'économie allemande persiste", peut-on lire dans le Rapport mensuel de novembre, en précisant que les carnets de commandes de l'industrie étaient bien remplis. Pour la fin de l'année, les experts de la Bundesbank s'attendent également à un nouvel élan dans la consommation des ménages.

Le secteur du bâtiment touche à ses limites de capacités

Selon le Rapport, l'industrie continue d'être le moteur principal de la croissance économique. Le rythme d'expansion de la production, qui était déjà dynamique au cours du premier semestre, s'est encore accru en été. Par rapport au trimestre précédent, la production a augmenté de 1,75 % en données corrigées des variations saisonnières, indique le Rapport. En revanche, la croissance du secteur du bâtiment aurait légèrement reculé après la forte progression au premier semestre, et pour les trois derniers mois de l'année, les experts ne prévoient également qu'une croissance modérée. Cependant, en raison du niveau de production élevé et des carnets de commandes bien remplis, il ne peut être question d'une fin du boom dans le domaine de la construction, écrivent les experts de la banque centrale. Selon eux, le secteur du bâtiment touche plutôt de plus en plus à ses limites de capacités. Beaucoup d'entreprises manquent tout simplement de main-d'œuvre.

De plus, le secteur des exportations a fortement progressé en Allemagne. "C'est ici que se reflète la reprise conjoncturelle persistante dans les autres pays de la zone euro", écrivent les experts de la Bundesbank, qui ont observé une demande vigoureuse venant de la zone euro. En outre, le commerce avec la Chine serait en plein essor, alors que les exportations vers le Royaume-Uni et la Russie auraient diminué en raison de la dépréciation de leurs monnaies nationales.

La consommation des ménages au cours de l'été aurait, comme prévu, été modérée et serait restée environ au niveau du trimestre précédent. Le chiffre d'affaires dans le commerce de détail (sans véhicules automobiles) aurait enregistré une hausse sensiblement plus faible qu'auparavant, surtout dans le secteur des ventes par correspondance. Les consommateurs auraient dépensé nettement moins d'argent pour des meubles et articles de décoration ainsi que pour des appareils ménagers. Ils auraient par contre augmenté leurs dépenses pour des équipements des technologies de l'information et de la communication. Par ailleurs, le secteur du textile et du vêtement aurait prospéré, et les concessionnaires d'automobiles auraient eux-aussi enregistré une hausse substantielle dans la vente aux ménages.

Forte utilisation des capacités de production

Le domaine des importations est marqué, selon les experts, par une bonne conjoncture dans les domaines de l'industrie et des exportations, ce qui a surtout augmenté la demande en biens intermédiaires importés. Le haut degré d'utilisation des capacités de production dans l'Industrie manufacturière semble avoir également sensiblement augmenté les importations de biens d'investissement. D'après le Rapport, ce sont surtout les pays de la zone euro qui ont, en valeur, livré nettement plus de produits.

La situation déjà très favorable sur le marché du travail allemand s'est encore améliorée au cours de l'été, peut-on lire dans le Rapport. Ainsi, le nombre d'actifs assujettis à l'assurance sociale aurait augmenté en août de 746 000 par rapport au même mois de l'année précédente. Les experts de la Bundesbank estiment qu'aujourd'hui la quote-part des personnes plus âgées et des femmes dans la population active a augmenté. Comparé aux trimestres précédents, le taux de chômage s'est réduit à un rythme un peu plus lent en été et s'élevait en octobre, selon l'agence fédérale pour l'emploi, à 5,6 %.

Téléchargement

Informations supplémentaires