Navigation et service

Deutsche Bundesbank (Lien vers la page d'accueil)

Francfort-sur-le-Main | 30.01.2018

Moins de billets de banque contrefaits en Allemagne

En 2017, la Bundesbank a constaté environ 73 000 faux billets en euros pour une valeur nominale de 4,1 millions d’euros. Le nombre de contrefaçons a ainsi diminué de 11 pourcent  par rapport à l’année précédente. Le montant du préjudice de 4,1 millions d’euros (compte non tenu des fausses pièces) est inférieur à celui de 2016 qui se chiffrait encore à 4,2 millions d’euros. 

Les contrefaçons de billets de 50 euros déjà en légère baisse


La Banque centrale européenne (BCE) en coopération avec les banques centrales nationales de l‘Eurosystème augmente en permanence la sécurité contre la contrefaçon des billets en euros. De ce fait les contrefacteurs ont de plus en plus de difficulté à fabriquer de faux billets. « Depuis la mise en circulation de la série Europe munie de signes de sécurité améliorés, on constate un recul du nombre de contrefaçons. C’est surtout le nombre des contrefaçons de billets de 20 euros qui a diminué de manière significative », a déclaré Carl-Ludwig Thiele, responsable de la monnaie fiduciaire au sein du Directoire de la Bundesbank. « Les contrefaçons de billets de 50 euros ont elles aussi déjà un peu diminué ». 

Billets en euros contrefaits enregistrés en Allemagne répartis par coupure [+]

En résumé, l’apparition de faux billets reste minime en Allemagne. En gros, deux tiers des billets contrefaits étaient, en 2017, des billets de 50 euros. Le tableau ci-dessous présente le nombre de contrefaçons par coupure, au cours des dernières années.

CoupureNombre

En pourcentage

(arrondi)

€5 5451%
€101,3072%
€2015,56621%
€5047,75065%
€1005,6478%
€2006341%
€5001,4322%
Total72,881

 

Nombre de fausses pièces en léger recul

Le nombre de fausses pièces a également quelque peu reculé en Allemagne, au cours de l’année écoulée. C’est ainsi que l’on a constaté environ 32 500 fausses pièces en circulation dans les circuits allemands. En 2016, il y en avait encore 33 000.

Ici les trois pièces de plus forte valeur faciale ont été les plus contrefaites, environ 83 pourcent correspondaient à la seule pièce de 2 euros. Le tableau ci-dessous présente la répartition par coupure en 2017:

PiècesNombre

En pourcentage

(arrondi)

50 centimes1.2974 %
1 €4.10513 %
2 €27.10683 %
Gesamt32.508

Légère augmentation de billets contrefaits dans la zone euro

Pour l’ensemble de la zone euro, le nombre des contrefaçons enregistrées, selon la Banque centrale européenne, a légèrement augmenté en 2017, il se situe toutefois à un niveau très bas. Au total 694 000 billets contrefaits ont été retirés de la circulation. Cela correspond à une progression de 1,5 pourcent par rapport à l’année précédente. Quelque 52,5 pourcent des contrefaçons enregistrées correspondaient au billet de 50 euros, alors que les contrefaçons sur les billets de 20 euros ne se situent plus qu’en seconde place avec 35,2 pourcent, depuis la mise en circulation des billets de 20 euros de la série Europe. En 2017, le préjudice dans la zone euro se situait avec 36 millions d’euros en-dessous du niveau de 2016 (40 millions d’euros).  

Billets en euros contrefaits enregistrés dans la zone euro [+]

Vérifier l’authenticité des billets

La Bundesbank conseille de toujours vérifier avec soin les billets et pièces. Comme pièces et billets falsifiés ne sont pas échangés, il faut vérifier l’authenticité des billets selon la méthode consistant à « toucher, regarder, incliner ». Il y lieu de tenir également compte de plusieurs signes de sécurité :

  • Au recto des billets, les parties en relief de l’impression sont palpables.

    • Première série EURO : lettrage « BCE ECB EZB EKT EKP » sur le bord supérieur
    • Série « EUROPE » : lettrage « BCE ECB EЦБ EZB EKP EKT EKB BĊEEB » (ainsi que « ESB » à partir du billet de 50 euros) et de petites lignes sur la bordure droite et la bordure gauche
  • Dans la partie non imprimée, le filigrane apparaît, par transparence comme une image en ombre. Dans la partie supérieure de l’hologramme, se trouve dans la série Europe une fenêtre transparente (billets à partir de 20 euros) dans laquelle le portrait d’Europe devient visible.
  • Les éléments de l’hologramme changent en inclinant le billet.
  • Au verso de la première série, on peut vérifier le changement de couleur du chiffre de droite qui passe du mauve au vert (pour les billets à partir de 50 euros) en inclinant le billet.
  • Les billets de la série Europe ont au recto, dans le coin inférieur gauche, le nombre émeraude : en inclinant le billet, la couleur change et une bande claire se déplace vers le haut ou vers le bas.

Lorsque l’on vérifie un billet suspect, il est recommandé de comparer avec un billet dont l’authenticité est certaine, comme par exemple ceux qui proviennent d’un DAB. Lorsque l’on vérifie les billets avec des loupes, stylos détecteurs, des lampes UV, on n’obtient pas toujours un résultat fiable. Il vaut donc mieux utiliser ces moyens en liaison avec le contrôle d’autres signes de sécurité.

Vérifier l’authenticité des pièces

Les indications suivantes peuvent faciliter la vérification de l’authenticité des pièces de monnaie : 

  • Dans le cas de pièces authentiques, le dessin de la pièce se distingue nettement du champ de la pièce. Par contre, les pièces contrefaites semblent souvent  floues et présentent des aspérités.
  • Leur nuance diffère généralement de celle des pièces authentiques.
  • Les gravures sur la tranche des vraies pièces de 2 euros sont comme taillées à l’emporte-pièce. Les contrefaçons ont souvent des gravures incomplètes ou irrégulières sur la tranche.
  • Les pièces de 1 euro et de 2 euros ne sont que faiblement magnétiques. Elles adhèrent bien à un aimant, mais peuvent en être facilement séparées. Dans le cas de contrefaçons, il n’y a en règle générale aucune attraction ou une très forte adhésion à l’aimant.

Offres destinées à la prévention de contrefaçons

La Bundesbank offre, dans son réseau de succursales, des formations gratuites aux établissements de crédit, au commerce de détail et autres entités intéressées. Les participants ont l’opportunité d’y pratiquer la méthode toucher, regarder et incliner sur des exemplaires typiques de contrefaçons. Vous trouverez les coordonnées de contact de nos succursales sur le site Internet de la Bundesbank. En outre, elle vous propose un matériel d’information gratuit (brochures et affiches), de même qu’un programme de formation interactif "Falschgeld erkennen" [savoir reconnaître les contrefaçons] disponible sur son site Internet.

 

Informations supplémentaires