Service Navigation

Ligne directrice en matière d'environnement

Ligne directrice en matière d'environnement

Les activités opérationnelles d'une institution telle que la Deutsche Bundesbank ont forcément un impact sur l'environnement. La Bundesbank est consciente de sa responsabilité de minimiser ces effets sur l'environnement et de fournir une contribution active et durable à la protection de l'environnement et à la lutte contre le changement climatique.

Par conséquent, la banque centrale allemande s'est fixée pour objectif de réduire d'ici à l'an 2025 ses émissions de gaz à effet de serre de 25 pourcent par rapport aux valeurs de 2013 et de 2014. Dans un premier temps, la banque prévoit de réduire d'ici à l'an 2020 ses émissions de gaz à effet de serre de 10 pourcent, l'objectif final étant d'atteindre un bilan neutre à cet égard.

La ligne directrice en matière d'environnement s'applique à l'ensemble des locaux d'exploitation et des processus bancaires à l'échelle nationale ainsi que par extension aux immeubles d'habitation exploités par la Bundesbank. Elle s'adresse à la fois aux agents et aux fournisseurs et partenaires qui la soutiennent dans la poursuite de son objectif. La ligne directrice est régulièrement vérifiée pour s'assurer qu'elle n'a pas perdu de son actualité et est, au besoin, mise à jour.

La Bundesbank entretient un système de gestion de l'environnement qui lui permet

  • d'assumer sa responsabilité en matière de protection de l'environnement et de lutte contre le changement climatique,

  • de réduire son impact sur l'environnement,

  • de promouvoir son acceptation dans la société,

  • de renforcer ses capacités d'innovation,

  • de motiver ses agents,

  • d'améliorer son attrait en tant qu'employeur et

  • d'accroître sa rentabilité.

Les champs d'action de la gestion environnementale de la Deutsche Bundesbank sont les suivants :

Ressources
La Bundesbank réduit son utilisation de ressources et crée des cycles fermés pour les matériaux, tout en respectant, dans ses processus de construction et d'acquisition, des critères de durabilité.

Energie
La Bundesbank réduit sa consommation d'énergie, augmente l'efficacité de celle-ci et utilise des sources énergie renouvelables.

Mobilité
La Bundesbank réduit l'impact environnemental résultant des missions et baisse la consommation de ses véhicules de service. Elle encourage les agents à avoir recours à des moyens de transport respectueux de l'environnement pour les déplacements entre leur domicile et leur lieu de travail.

Gestion et communication
La Bundesbank établit un système de gestion de l'ènergie et de l'environnement basé sur des normes reconnues. Elle informe régulièrement sur la transposition et l'atteinte de ses objectifs.

Lignes directrices pour la transposition

Ressources
La Bundesbank évalue le prélèvement de ressources naturelles ainsi que les effets environnementaux générés par les émissions et les déchets dans le sol, dans l'eau et surtout dans l'air. Elle s'est fixée pour objectif de réduire les effets environnementaux dans leur ensemble, les efforts portant principalement sur les consommables, la consommation d'eau et les déchets.

Le but est de parvenir à une gouvernance économique durable qui met davantage l'accent sur le bilan écologique et les coûts de cycle de vie et crée des cycles fermés pour les matériaux. Elle intègre des critères de durabilité écologiques et sociaux dans les processus de construction et d'approvisionnement et fait ainsi en sorte que les fournisseurs et les prestataires de services externes portent leur part de responsabilité.

Énergie
La Bundesbank tend à utiliser l'énergie de manière économique et respectueuse de l'environnement. Elle fait appel, dans la mesure du possible, à des sources d'énergie renouvelables et améliore son bilan énergétique, les principaux facteurs d'influence étant les caractéristiques physiques des immeubles de service, les installations techniques et la technologie de l'information.

Mobilité
En raison de l'organisation décentralisée de la banque centrale allemande ainsi que de son intégration dans des structures internationales, la mobilité de ses agents est indispensable. À l'échelle nationale, elle réduit les effets environnementaux liés à la mobilité en ayant recours aux transports publics, en abaissant la consommation de ses véhicules de service et en misant sur l'électromobilité. Par ailleurs, elle promeut l'utilisation de moyens de communication virtuelle.

Gestion et communication
Le système de gestion de l'énergie et de l'environnement de la Bundesbank s'oriente sur des normes nationales et internationales. Au-delà du respect de dispositions légales, la banque centrale allemande s'est fixée pour but de définir des objectifs ambitieux dans le domaine de protection de l'environnement et de la lutte contre le changement climatique. Elle fournit les informations et les ressources nécessaires pour atteindre ses objectifs environnementaux. Tous les dirigeants portent leur part de responsabilité et sont épaulés dans leurs efforts par le service en charge de la gestion de l'énergie et de l'environnement.

La communication interne en matière de politique environnementale de la Bundesbank est un processus continu qui englobe également la fourniture d'informations relatives à l'environnement, le but étant de sensibiliser les agents et les mettre en mesure de contribuer à atteindre les objectifs environnementaux dans leur ensemble. La Bundesbank entretient un échange d'expériences dans le cadre d'associations professionnelles et rend compte chaque année de la transposition et de l'atteinte de ses objectifs.