Davantage de fausse monnaie en circulation

Au cours du premier semestre 2017, la Bundesbank a retiré de la circulation environ 39.700 billets contrefaits libellés en euros, d’une valeur de 2,2 millions d’euros. Cela correspond à une augmentation de 8,7 % par rapport au second semestre de l’année précédente. En termes purement arithmétiques, cela équivaut à environ dix billets contrefaits pour 10.000 habitants par an, la coupure la plus souvent contrefaite ayant été celle de 50 euros de la première série. Au cours du premier semestre 2017, près de deux tiers des billets contrefaits correspondaient à cette valeur nominale.

Billets en euros contrefaits enregistrés en Allemagne répartis par coupure

Pour le premier semestre 2017, la répartition des contrefaçons sur les différentes coupures ressort du tableau ci-dessous :

CoupuresNumbre

Part (arrondie)

5 €2251 %
10 €6512 %
20 €8.95423 %
50 €25.14763 %
100 € 3.7679 %
200 €3161 %
500 €6252 %
Total39.685

"Le nombre de faux billets a certes augmenté au cours du premier semestre, mais je m’attends pour le second semestre à un recul des billets de 50 euros contrefaits", a déclaré le membre du Directoire de la Bundesbank, Carl-Ludwig Thiele. En effet, le nouveau billet de 50 euros de la deuxième série qui, en raison de nouveaux signes de sécurité, est considéré comme étant particulièrement difficile à falsifier, a été introduit en avril. "Je prévois une évolution similaire à celle après l’introduction du nouveau billet de 20 euros en novembre 2015, lorsque le nombre de contrefaçons de cette coupure a nettement reculé", a ajouté M. Thiele.

Les pièces contrefaites également en progression

Au cours du premier semestre 2017, environ 18.500 pièces contrefaites ont été retirées de la circulation en Allemagne. Pour le second semestre 2016, ce chiffre s’élevait encore à 14.340. En termes purement arithmétiques, cela correspond à environ quatre pièces contrefaites pour 10.000 habitants par an, la pièce la plus souvent contrefaite ayant été celle de 2 euros avec une part de 82 %.

Pour le premier semestre 2017, les contrefaçons concernaient exclusivement les trois pièces aux valeurs les plus élevées et étaient réparties comme suit :

PiècesNombre

Part (arrondie)

50 centimes7074%
1 €2.56914%
2 €15.22982%
Total18.505

Moins de faux billets dans la zone euro

Selon les indications fournies par la Banque centrale européenne, le nombre de contrefaçons enregistrées dans la zone euro a globalement reculé et se situe toujours à un niveau bas. Au cours du premier semestre 2017, 331.000 billets de banque contrefaits ont été retirés de la circulation. Environ 85 % des contrefaçons enregistrées concernaient les billets de 20 et de 50 euros. Comparé au nombre de billets en euros authentiques, la part des contrefaçons est très faible –actuellement, plus de 20 milliards de billets en euros sont en circulation, pour une valeur totale de 1 100 milliards d’euros.

Billets en euros contrefaits enregistrés dans la zone euro

Vérifier l’authenticité de billets

La Bundesbank conseille de toujours vérifier attentivement l’authenticité des billets et des pièces. Étant donné que les billets contrefaits ne donnent droit à aucune compensation, les billets devraient être vérifiés selon le principe "toucher-regarder-incliner" en portant son attention sur plusieurs signes de sécurité :

  • Sur la face recto des billets, les impressions en relief sont palpables.

    • Première série : lettrage "BCE ECB EZB EKT EKP" au bord supérieur
    • Série Europe : lettrage "BCE ECB EЦБ EZB EKP EKT EKB BĊE EBC" et, en plus, des lignes sur les bordures à droite et à gauche.
  • Dans la partie non imprimée, le filigrane se découvre par transparence. Dans la partie supérieure de l’hologramme se trouve dans la série Europe une fenêtre transparente (coupures à partir de 20 euros) qui fait apparaître le portrait d’Europe.
  • Les éléments de l’hologramme changent lorsqu’on incline le billet.
  • Sur la face verso des billets de la première série, le chiffre à la droite indiquant la valeur change de couleur et passe du violet au vert (coupures à partir de 50 euros) en inclinant le billet.
  • Sur la bordure gauche des billets de la série Europe apparaît au recto le nombre émeraude : en inclinant le billet, la couleur change et une bande claire se déplace du haut vers le bas ou inversement.

Pour l’examen d’une coupure suspecte, il est recommandé de la comparer à une coupure dont l’authenticité est avérée, provenant par exemple d’un distributeur automatique de billets. L’examen au moyen d’une loupe, d’un stylo détecteur ou d’une lampe UV n’est pas toujours entièrement fiable. Il est donc recommandé de procéder en plus à une vérification d‘autres signes de sécurité.

Vérifier l’authenticité de pièces

Les indications suivantes peuvent faciliter la vérification de l’authenticité de pièces :

  • Dans le cas des pièces authentiques, le dessin de la pièce se distingue nettement du champ de la pièce. Les pièces contrefaites apparaissent par contre souvent floues et comportent fréquemment des irrégularités.
  • La nuance diffère en général de celle des pièces authentiques.
  • Les gravures sur tranche des pièces de 2 euros authentiques sont parfaitement nettes. Les contrefaçons ont souvent des gravures sur tranche incomplètes ou irrégulières.
  • Les pièces de 1 euro et de 2 euros authentiques ne sont que faiblement magnétiques. Elles adhèrent certes aux aimants, mais peuvent être facilement retirées. Les contrefaçons par contre ne sont généralement pas attirées ou adhèrent très fortement à l'aimant.

Offres en matière de prévention des contrefaçons

Par le biais de son réseau de succursales, la Bundesbank propose des formations gratuites aux établissements de crédit, aux commerces de détail et à d’autres parties intéressées. Dans le cadre de ces formations, les participants peuvent toucher, regarder et incliner des contrefaçons typiques de billets. Vous trouverez les données de contact de nos succursales sur le site Internet de la Bundesbank. Celle-ci propose par ailleurs un matériel d’information gratuit (brochures et affiches) ainsi qu’un programme de formation interactif intitulé "Falschgeld erkennen" (Reconnaître la fausse monnaie) qui est disponible en langue allemande sur son site Internet.