Forte demande en pièces de collection allemandes de 5 euros

La pièce de collection de 5 euros "planète Terre"; © Bundesamt für zentrale Dienste und offene Vermögensfragen (BADV) / Photogr

Un exemplaire exceptionnel pour les numismates a été mis en circulation le 14 avril 2016 : la pièce de collection de 5 euros "planète Terre". La pièce a été frappée à 2,25 millions d'exemplaires, dont 250.000 en qualité brillante. Les collectionneurs intéressés peuvent acquérir la pièce en qualité fleur de coin d'une valeur nominale de 5 euros moyennant un paiement en espèces auprès des succursales de la Deutsche Bundesbank. Dans toutes les succursales, la vente est limitée à un exemplaire par personne et par jour. Pour savoir si la pièce est encore disponible auprès d’une succursale donnée, les personnes intéressées peuvent consulter la page web de la succursale en question. Ces informations sont constamment mises à jour.

Les banques d'affaires ou les marchands de monnaies peuvent percevoir des commissions sur la vente des pièces. Les pièces en finition qualité brillante sont uniquement en vente auprès de la Verkaufsstelle für Sammlermünzen et de négociants privés. Toutefois, en raison de la forte demande, la version en qualité brillante ne peut plus être commandée auprès de ce point de vente.La pièce de collection en alliage cuivre-nickel a cours légal uniquement en Allemagne.

Une conception à forte valeur symbolique

La pièce a été conçue par les artistes Stefan Klein et Olaf Neumann de Iserlohn. La conception de l'aigle est basée sur un modèle d’Alina Hoyer de Berlin. 

Dans la motivation du jury on peut lire : "Le (...) concept séduit par ses formes claires et la transposition très réussie du thème défini de la planète Terre. Dans la partie intérieure est représentée la planète Terre, dont les continents sont présentés sous forme abstraite par une concentration de points. Le positionnement habile de la surface terrestre à l'intérieur de l'anneau en polymère remplit deux fonctions : La planète est encerclée par l'anneau bleu de manière à ce que l'observateur l’interprète instinctivement comme étant l'atmosphère terrestre. De plus, l'anneau représente la liaison entre la Terre et le cosmos. Les différentes tailles des corps célestes illustrés reflètent la multitude d'objets astronomiques..." 

Nouvelle matière synthétique

La pièce est composée de trois éléments. Un anneau extérieur montre l'espace avec des reproductions de nombreuses planètes, un noyau intérieur symbolise la Terre. Les deux éléments sont maintenus par un anneau en polymère de couleur bleue. L'anneau au reflet bleu représente la liaison entre la Terre et le cosmos. Mais cette pièce n'est pas uniquement une nouveauté mondiale du point de vue optique, mais aussi technologique. Pendant plusieurs années, des experts en pièces ont tenté d'élaborer une matière synthétique appropriée remplissant de nombreuses conditions pour fabriquer une pièce durablement solide, à savoir qu'elle doit être résistante à la chaleur et au froid, insensible à l'eau, aux produits chimiques et aux rayonnements UV et aussi résistante face à de fortes contraintes mécaniques tout en restant façonnable.

Différents tons bleus

Comme pour toutes les pièces frappées en Allemagne, cette pièce innovante porte – en fonction de l'atelier monétaire – le différent d'atelier A pour Berlin, D pour Munich, F pour Stuttgart, G pour Karlsruhe ou J pour Hambourg. Pour la pièce de collection de 5 euros, ses concepteurs ont encore prévu une particularité : Chaque atelier monétaire utilise pour l'anneau en polymère un ton bleu légèrement différent, de manière à ce que les pièces se distinguent d'un atelier à l'autre. Chaque succursale de la Bundesbank dispose uniquement de pièces issues d'un seul atelier monétaire.