Service Navigation

Légère hausse de la fausse monnaie en circulation

Légère hausse de la fausse monnaie en circulation

Au cours du premier semestre 2019, la Bundesbank a enregistré environ 27 600 billets contrefaits libellés en euros, d’une valeur nominale de 1,6 million d’euros. Cela correspond à une augmentation de 2,5 pour cent par rapport au second semestre de l’année précédente. « Selon les chiffres, cela équivaut à environ sept billets contrefaits pour 10 000 habitants par an », a déclaré Johannes Beermann, membre du Directoire de la Bundesbank.

Moins de billets de 50 euros contrefaits

L’introduction du nouveau billet de 50 euros doté de meilleurs signes de sécurité semble avoir un effet positif. Même si les billets de 50 euros demeurent particulièrement appréciés par les faux-monnayeurs, leur proportion au volume total de billets contrefaits a encore reculé pour passer d’environ 72 pour cent au second semestre 2018 à 65 pour cent au premier semestre 2019.

Pour le premier semestre 2019, la répartition des contrefaçons sur les différentes coupures ressort du tableau ci-dessous :

Coupure

Nombre

Ventilation (arrondie)

5 €

188

1 %

10 €

421

1 %

20 €

5 956

22 %

50 €

17 905

65 %

100 €

2 232

8 %

200 €

281

1 %

500 €

596

2 %

Gesamt

27 579

Environ 87 pour cent des contrefaçons enregistrées en Allemagne se sont concentrés sur les billets de 20 et 50 euros. Dans l’ensemble, le volume de monnaie contrefaite demeure à un faible niveau.

« Pour le second semestre 2019, nous nous attendons à une baisse du nombre de contrefaçons en raison des succès importants récemment enregistrés par les autorités compétentes dans la lutte contre les réseaux internationaux de faux-monnayeurs », a expliqué M. Beermann.

Hausse du nombre de pièces contrefaites

Comparé au semestre précédent, le nombre de pièces contrefaites a augmenté d’environ 23 pour cent : au cours du premier semestre 2019, quelque 19 800 pièces contrefaites ont été retirées de la circulation en Allemagne. Pour le second semestre 2018, ce chiffre s’élevait encore à 16 100. En termes purement arithmétiques, cela correspond à environ cinq pièces contrefaites pour 10 000 habitants par an, la pièce la plus souvent contrefaite ayant été celle de 2 euros avec une part de 87 %.

Pour le premier semestre 2018, les contrefaçons concernaient exclusivement les trois pièces aux valeurs les plus élevées et étaient réparties comme suit :

Pièce

Nombre

Ventilation (arrondie)

50 Cent

427

2 %

1 €

2 139

11 %

2 €

17 237

87 %

Gesamt

19 803

Moins de billets contrefaits dans la zone euro

Selon les chiffres de la Banque centrale européenne (BCE), le nombre de contrefaçons enregistrées dans l’ensemble de la zone euro a baissé et demeure à un faible niveau. Au cours du premier semestre 2019, quelque 251 000 billets contrefaits ont été retirés de la circulation. Cela correspond à un recul de 4,2 pour cent par rapport au second semestre 2018. Environ 82 % de ces billets contrefaits étaient des coupures de 20 et 50 euros. Le préjudice causé par la fausse monnaie dans la zone euro a baissé de 14 millions d’euros au semestre précédent à 13,5 millions d’euros au premier semestre 2019.

Pour rendre plus difficile la fabrication de fausse monnaie, la BCE a, en coopération avec les banques centrales nationales de l’Eurosystème, continuellement amélioré la sécurité des billets libellés en euros, dont les nouveaux billets de 100 et 200 euros qui ont été introduits le 28 mai 2019 dans tous les 19 États membres de la zone euro.