Un mécanicien automobile au travail

L’économie allemande se rétablit progressivement

« L’économie allemande se rétablit progressivement de la baisse brutale intervenue en raison de la pandémie de coronavirus », peut-on lire dans le dernier Rapport mensuel de la Bundesbank. Après le recul massif du produit intérieur brut au printemps de presque un dixième en valeurs corrigées des variations saisonnières, les experts tablent sur un fort mouvement inverse au troisième trimestre 2020. Toutefois, l’industrie et le secteur des services demeureraient encore nettement en dessous du niveau d’avant la crise.

L’industrie poursuit son redressement

En juillet 2020, la production industrielle allemande a poursuivi son redressement, mais à un rythme ralenti, écrit la Bundesbank. L'écart par rapport au niveau d’avant la crise aurait certes encore diminué, mais serait toujours important, notamment dans le domaine des biens d’investissement, et là en particulier dans l’industrie automobile. Une image similaire se présenterait au niveau des commandes : la demande en produits des entreprises industrielles allemandes aurait continué de progresser par rapport au mois précédent en valeurs corrigées des variations saisonnières, mais à un rythme moindre qu’en mai et en juin. Les ventes industrielles auraient également progressé, peut-on lire dans le Rapport. « Cette progression était particulièrement marquée dans le secteur automobile, après l’effondrement dramatique en avril. »

La Bundesbank prévoit que la reprise se poursuivra dans le courant de l’année, mais qu’elle perdra en vitesse. Les entreprises industrielles seraient de nouveau plus optimistes quant à l'évolution future et tableraient majoritairement, selon les résultats du test conjoncturel de l’institut Ifo, sur une hausse de leur production dans les mois à venir. Les attentes concernant les exportations seraient par contre toujours réservées.

Le marché du travail montre des premiers signes de redressement

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le taux d’emploi a de nouveau légèrement augmenté en juillet 2020, peut-on lire dans le Rapport mensuel. Par rapport au mois précédent, la population active occupée aurait augmenté de 53 000 personnes ou 0,1 pour cent en données corrigées des variations saisonnières. Notamment certains secteurs des services auparavant gravement touchés, tels que le secteur de l'hôtellerie et de la restauration et le commerce, auraient de nouveau embauché du personnel. En revanche, le recul se serait poursuivi dans le secteur manufacturier.

Le dispositif de l’activité partielle aurait toujours été largement utilisé, mais les chiffres seraient à la baisse. Selon les données actuelles de l’Agence fédérale pour l’emploi, le point culminant aurait été atteint en avril avec 6 millions de personnes en activité partielle. Jusqu’en juin, leur nombre aurait reculé d’un dixième à 5,4 millions. Par ailleurs, la réduction moyenne du temps de travail par personne en activité partielle aurait sensiblement diminué, de manière à ce que le volume des heures de travail réduites dans le cadre du dispositif de l‘activité partielle aurait déjà baissé de plus d’un quart par rapport à son plus haut niveau en avril.

Le taux de chômage s’est établi pour le troisième mois consécutif à 6,4 pour cent. « Selon les indicateurs avancés du marché du travail, les tendances de reprise dans les domaines de l’emploi et du chômage pourraient se poursuivre », écrivent les experts de la Bundesbank.