Centre d'innovation

La Bundesbank crée un pôle d’innovation de portée mondiale à Francfort et Paris

La Bundesbank devient un centre pour des innovations financières digitales communes des banques centrales du monde entier. Conjointement avec la Banque de France, elle crée un pôle d’innovation à Francfort-sur-le-Main et à Paris. Les deux banques centrales appartiennent ainsi – pour l’Eurosystème – au « hub d’innovation », un réseau mondial initié par la Banque des Règlements Internationaux (BRI). C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par la BRI à Bâle à l’issue d’une procédure de mise en concurrence.

« En tant que gérant du site de Francfort, nous nous réjouissons de faire progresser, conjointement avec d’autres banques centrales du monde entier, la digitalisation dans le système financier », a commenté le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, la décision de la BRI. La communauté internationale des banques centrales pourrait ainsi participer à la force innovatrice de la Bundesbank et profiter de son savoir-faire opérationnel dans l’exploitation de systèmes informatiques. Inversement, il espère que les banques centrales partenaires donneront d’importantes impulsions en ce qui concerne le développement technologique de la Bundesbank. « Nous allons développer avec beaucoup de curiosité et d’élan créatif des solutions innovantes ciblées. Avec des innovations digitales  des banques centrales, nous pouvons renforcer la stabilité et la performance du système financier de demain », a expliqué le président de la Bundesbank.

L’innovation est une condition pour la stabilité

Le doigt pointe vers le plan d'étage
Dans le cadre de cette coopération, la Bundesbank ouvre son propre atelier d’innovation à Francfort aux institutions partenaires internationales. Depuis quelques années déjà, la Bundesbank investit massivement dans les technologies modernes telles que le « big data » et l’apprentissage automatique. Elle considère que les innovations constituent une condition importante pour pouvoir continuer à remplir sa mission d’assurer la stabilité financière. Des applications innovantes dans le domaine des banques centrales peuvent par exemple améliorer l’efficacité des opérations de paiement, permettre une surveillance financière en temps réel et augmenter la cybersécurité. Un atout essentiel de la mise en réseau désormais convenue réside dans la création et le développement d’un écosystème digital et international des banques centrales, à l’intérieur duquel celles-ci peuvent regrouper des applications et des technologies.

Des pôles d’innovation en Europe et Amérique du Nord

Au total, le « hub d’innovation de la BRI » sera composé de sept centres à travers le monde. La BRI ouvrira des pôles d’innovation également avec la Banque du Canada, la Banque d’Angleterre et quatre banques centrales d’Europe du Nord. L’an dernier déjà, les trois premiers pôles d’innovation ont été ouverts auprès de l’Autorité monétaire de Hong Kong, l’Autorité monétaire de Singapour et la Banque nationale suisse. « Le « hub d’innovation de la BRI » est un investissement dans le futur des banques centrales et du système financier », a déclaré Agustín Carstens, directeur général de la BRI. Les nouveaux pôles contribueront à faire progresser la coopération mondiale dans le domaine des technologies financières innovantes, a expliqué M. Carstens.

La BRI est la plus ancienne des institutions financières internationales et est également connue sous le nom de « banque des banques centrales ». Seules des banques centrales ou des institutions comparables peuvent y adhérer. La Bundesbank compte parmi les 60 institutions membres actuelles. L’objectif de la BRI est de soutenir les banques centrales dans leurs efforts d’assurer la stabilité monétaire et financière. Depuis 2015, le président de la Bundesbank, Jens Weidmann, préside son conseil d’administration, qui définit l’orientation stratégique et politique de l’institution.