Service Navigation

Le Directoire de la Bundesbank approuve la nomination de Jens Weidmann pour un deuxième mandat

Jens Weidmann

Le Directoire de la Bundesbank approuve la nomination de Jens Weidmann pour un deuxième mandat

05.03.2019 DE EN

Le Directoire de la Deutsche Bundesbank approuve la nomination de M. Jens Weidmann pour un deuxième mandat à la tête de la banque centrale allemande. Le Directoire a informé le gouvernement fédéral qu’il n’y a eu aucune objection à une proposition correspondante du cabinet fédéral. L'organe directeur a communiqué qu’il se réjouissait de poursuivre la coopération avec M. Weidmann. Outre le président, les membres suivants font partie du Directoire : la vice-présidente, Claudia Buch, ainsi que Burkhard Balz, Johannes Beermann, Sabine Mauderer et Joachim Wuermeling.

Continuer d'influencer le débat en matière de politique monétaire

Le gouvernement fédéral avait décidé fin février de proposer au président de la République fédérale d’Allemagne de renouveler le mandat de M. Weidmann. « Je me réjouis de la décision du gouvernement fédéral et de la possibilité de pouvoir continuer de contribuer au débat en matière de politique monétaire », a déclaré M. Weidmann. Le Directoire de la Bundesbank ayant été consulté conformément à la Loi relative au statut de la Bundesbank, le gouvernement fédéral est maintenant en mesure de soumettre la proposition au président de la République fédérale d'Allemagne, qui nommera M. Weidmann pour une nouvelle période de huit ans à la présidence de la Bundesbank.

M. Weidmann, né le 20 avril 1968 à Solingen, avait été nommé le 1er mai 2011, en tant que successeur d'Axel Weber, à la présidence de la Bundesbank. Auparavant, M. Weidmann fut de 2006 à 2011 responsable du département de politique économique et financière à la Chancellerie fédérale et, dans le cadre de cette fonction, également conseiller personnel de la chancelière pour les sommets économiques mondiaux des pays du G8 et du G20. Il avait déjà travaillé pour la Bundesbank de 2003 à 2006 en tant que responsable de la direction de la politique et de l'analyse monétaires  et occupa par ailleurs la fonction de suppléant du responsable de la direction générale de la macroéconomie.