Le nouveau billet de 20 euros encore plus sûr

Carl-Ludwig Thiele, membre du Directoire, présente le nouveau billet de 20 euros

L'introduction du nouveau billet de 20 euros à compter du 25 novembre 2015 vise à augmenter encore la sécurité des opérations de règlement en espèces, et ce grâce notamment à un nouveau signe de sécurité : dans la bande holographique du nouveau billet se trouve une fenêtre avec le portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque. "Cette caractéristique innovante est utilisée pour la première fois sur les nouveaux billets de 20 euros" a indiqué Carl-Ludwig Thiele, membre du Directoire, à l'occasion de la présentation du nouveau billet. La princesse Europe a donné son nom à l'ensemble de la deuxième série de billet, la série Europe.

Le billet de 20 euros est le billet de banque le plus souvent contrefait d'Europe. Au premier semestre 2014, près de 50 pour cent des contrefaçons étaient des billets de 20 euros, cette quote-part ayant même atteint les 60 pour cent au second semestre. En Allemagne, un tiers des plus de 63 000 billets contrefaits découverts l'année dernière étaient des billets de 20 euros. Thiele se dit persuadé que les signes de sécurité de la nouvelle série Europe apporteront une meilleure protection contre la contrefaçon : "nous ne réagissons pas, nous fixons les normes." Et il a ajouté qu'il y a déjà eu des contrefaçons des billets de 5 et de 10 euros, mais que celles-ci n'étaient pas de bonne facture.

Le nouveau billet de 20 euros comporte, à côté de la nouvelle fenêtre portrait, le nombre "20" dans le filigrane ainsi qu'une série de lignes interrompues imprimées en relief sur les bordures, à gauche et à droite. La conception et les principaux motifs du billet de 20 euros actuel sont maintenus, mais modifiés, les modifications portant notamment sur la perspective. La couleur de la nouvelle coupure demeure largement la même, elle aussi.

Une introduction sans heurts

M. Thiele s'attend à une introduction sans heurts du nouveau billet. Alors qu'à l'occasion de l'introduction du nouveau billet de 5 euros en 2013, des problèmes sont encore apparus en ce qui concerne l'acceptation du billet par les automates, le lancement du nouveau billet de 10 euros n'a plus rencontré de problèmes majeurs. Des entreprises comme les fabricants d'automates disposent maintenant d'une période de neuf mois pour procéder aux mesures d'adaptation nécessaires au moyen de nouveaux billets mis à leur disposition par les banques centrales nationales. Par ailleurs, la Bundesbank fournit des informations sur le nouveau billet de 20 euros dans des brochures, des dépliants ainsi que dans le cadre de manifestations d'information et d'entretiens avec la presse.

M. Thiele, membre du Directoire de la Bundesbank, part du principe que les nouvelles coupures se répandront rapidement. Il a confirmé que lors de l'introduction du nouveau billet de 5 euros, "cela n'a même pas pris trois mois jusqu'à ce que le nombre de coupures de la série Europe quotidiennement déposées auprès de la Bundesbank a dépassé le nombre de coupures déposées de la première série." Pour ce qui est du nouveau billet de 10 euros, ce nombre avait déjà été atteint en moins de deux mois.

Les autres coupures seront progressivement mises en circulation par l'Eurosystème au cours des prochaines années. Le public sera informé en temps voulu des dates d'émission précises des autres coupures de la série Europe.