Weidmann salue l’action concertée des banques centrales relatives à l’approvisionnement en dollars des États-Unis

Dans le cadre d’une action concertée, la Banque centrale européenne et d’autres grandes banques centrales veulent assurer l’approvisionnement des établissements de crédit en prêts avantageux libellés en dollars des États-Unis. L’objectif est d’en soutenir l’alimentation compte tenu de la pandémie de coronavirus et de renforcer l’approvisionnement en crédits des ménages et des entreprises. Le président de la Deutsche Bundesbank, Jens Weidmann, a salué cette démarche commune.

« Un accès fiable aux liquidités en dollars des États-Unis est actuellement d’une importance primordiale pour de nombreuses banques et entreprises, y compris dans la zone euro », a déclaré M. Weidmann. Cette mesure y apporte, selon lui, une contribution importante. « Les grandes banques centrales du monde assument leurs responsabilités et agissent en étroite concertation », a-t-il déclaré.

À cette fin, la Banque centrale européenne, la Réserve fédérale, la Banque nationale suisse, la Banque du Canada, la Banque d’Angleterre et la Banque du Japon comptent avoir recours aux accords de swap en dollars des États-Unis existants. En plus des opérations de crédit portant sur une durée d’une semaine, les banques centrales proposent maintenant également des opérations hebdomadaires portant sur des durées de 84 jours. Par ailleurs, il a été décidé d’abaisser de 25 points de base le taux appliqué aux opérations menées dans le cadre des accords de swap en dollars des États-Unis existants.

« Les nouvelles conditions en termes de taux et de durée demeureront en vigueur aussi longtemps que nécessaire pour soutenir le bon fonctionnement des marchés de financement en dollars des États-Unis », a déclaré la BCE. Les changements prendront effet dans la semaine du 16 mars.