Joachim Nagel

Nagel : La Bundesbank restera une voix audible de la culture de stabilité

Le président de la Bundesbank, Joachim Nagel, considère que la stabilité constitue la mission et le noyau des activités de la Bundesbank. C’est ce qu’il a souligné dans son discours lors de la cérémonie à Francfort-sur-le-Main à l’occasion de sa prise de fonction. « Les citoyens en Allemagne sont aussi en droit d’attendre que la Bundesbank soit une voix audible de la culture de stabilité. Je peux vous assurer qu’elle le restera », a déclaré M. Nagel. « Nous apporterons avec confiance notre expertise et nos convictions dans les débats. »

Stabilité et changement ne sont pas en contradiction

La stabilité ne serait pas en contradiction avec le changement et l’orientation vers le futur, a indiqué le président de la Bundesbank. En effet, l'économie et la société devraient reposer sur des fondations stables et fiables pour pouvoir se développer avec succès. Les changements créés par la numérisation et la transformation de l’économie dans le cadre de la protection du climat influent, selon lui, également sur les tâches de la Bundesbank. Comme ses prédécesseurs, il devrait maintenant trouver des réponses appropriées sur la base de la culture de stabilité bien établie. « La Bundesbank doit être une institution moderne et efficace qui relève les défis du changement et saisit les chances qu’il apporte », a déclaré M. Nagel.

Remerciements à M. Weidmann pour ses mérites

M. Nagel a remercié son prédécesseur, Jens Weidmann, pour ses mérites au service de la Bundesbank. Dans des discussions difficiles, M. Weidmann aurait fait preuve de détermination et il aurait eu une haute réputation à l’intérieur et à l’extérieur de la Bundesbank. La vice-présidente de la Bundesbank, Claudia Buch, a également remercié M. Weidmann au nom de tout le Directoire pour avoir légué une institution bien organisée.

M. Weidmann a souhaité aux agents de la Bundesbank persévérance, fortune et joie dans l’accomplissement de leurs tâches. « Restez une voix audible de la raison dans les débats publics. Et préservez le précieux héritage de politique de stabilité qui rend la Bundesbank si unique. » Il a par la suite attesté à son successeur qu’il apportait toutes les capacités nécessaires pour diriger la Bundesbank. « Tu es sans aucun doute la personne appropriée pour faire face aux défis en tant que président de la Bundesbank », a déclaré M. Weidmann.

Le ministre fédéral des Finances, Christian Lindner, s’est également dit persuadé que le gouvernement fédéral avait fait le bon choix en nommant M. Nagel. « Je suis certain qu’en raison de votre curriculum vitae, vous vous engagerez en faveur de la continuité et stabilité en matière de politique monétaire. » Le choix de M. Nagel constitue, selon lui, un signal positif, approprié et important à la population allemande et, au-delà, en Europe.

Nagel : Le taux d'inflation pourrait rester élevé pour une période prolongée

Dans la perspective de la forte poussée de l’inflation au cours des derniers mois, M. Nagel a déclaré que les taux élevés étaient également imputables à des effets exceptionnels, mais pas uniquement. Par ailleurs, les perspectives à moyen terme en matière de prix seraient actuellement particulièrement incertaines. Les prix pourraient certes augmenter à un rythme moins élevé que prévu dans les pronostics. « Mais je perçois en ce moment plutôt le risque que le taux d'inflation restera plus longtemps à un haut niveau que prévu actuellement. La politique monétaire doit en tout cas être vigilante », a poursuivi M. Nagel. Malgré toute l’incertitude, il serait clair que si la stabilité des prix le nécessite, le Conseil des gouverneurs de la BCE devrait agir et adapter sa politique monétaire.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, qui a également pris la parole lors de la cérémonie, a elle aussi abordé dans son discours la question de l’évolution actuelle de l’inflation. Elle a souligné que la BCE prenait très au sérieux les inquiétudes des citoyens face à la hausse des prix. « Mais les citoyens peuvent nous faire confiance que nous nous engageons fermement pour assurer la stabilité des prix. Cet engagement est essentiel pour l’ancrage ferme des anticipations d'inflation et pour la confiance en notre monnaie commune », a déclaré Mme Lagarde. L’ensemble du Conseil des gouverneurs de la BCE soutiendrait unanimement cet objectif, a-t-elle ajouté.

Indépendance de la Bundesbank

Le ministre fédéral des Finances, Christian Lindner, a souligné lors de la cérémonie l’importance de l’indépendance de la banque centrale allemande. Beaucoup de citoyens porteraient leur regard ces jours-ci sur l'évolution de l'inflation. La Bundesbank, en tant que gardienne de la stabilité monétaire, aurait contribué à l’ascension économique de l’Allemagne. « Je souhaite qu’elle continue de s’exprimer d’une voix claire et indépendante et d’apporter son expertise », a déclaré M. Lindner.